Genimal et sexage ADN


La chlamydiose (Psittacose ou fièvre du perroquet)

La chlamydiose est une maladie d'origine bactérienne fréquente chez les oiseaux et transmissible à l'Homme. Les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles. Chez l'Homme, la bactérie Chamydophila psittaci peut causer des broncho-pneumonies graves. En 2003, 27 personnes ont été infectées au contact des oiseaux en Hollande.

Grand héron infecté par la chlamydiose
Grand héron infecté par la chlamydiose
Chamydophila psittaci présents dans les sacs aériens
Chamydophila psittaci présents dans les sacs aériens

Symptômes

Les symptômes chez l'oiseau sont une anorexie et une perte de poids, des difficultés respiratoires, une sinusite, une conjonctivite, une soif excessive et une sécrétion abondante d'urine. Dans les cas graves les symptômes sont des tremblements, des convulsions allant jusqu'à la mort de l'animal.

Transmission

Les oiseaux sont souvent « porteurs sains » de la bactérie, c'est-à-dire qu'ils transmettent la bactérie sans en exprimer les symptômes ; en particulier les perruches ondulées (Melopsittacus undulatus) et les perruches callopsittes (Nymphicus hollandicus). Un porteur sain peut ainsi contaminer la totalité de l'élevage sans présenter le moindre symptôme de la maladie. Le dépistage de la chlamydiose est donc essentiel lors de l'acquisition de tout nouvel oiseau.
La transmission de la bactérie se fait par l'air, le plus souvent en respirant les fientes séchées d'un oiseau infecté. La bactérie est présente dans les fèces de l'oiseau, dans ses sécrétions nasales et oculaires, mais aussi dans les poussières de son plumage. La bactérie est très résistante dans son environnement.
Certaines souches de Chamydophila psittaci peuvent aussi causer des avortements infectieux chez les ovins et les bovins, et peuvent contaminer les chats et les chiens.

Traitement

Le traitement consiste en l'administration longue d'antibiotiques, en général de la famille des cyclines. Ces antibiotiques ont une action bactériostatique contre les bactéries Chlamydophila psittaci, c'est-à-dire qu'ils inhibent leur croissance et leur reproduction, mais ne les tuent pas. Le risque de récidive est donc possible. Il est important de refaire tester l'oiseau après le traitement.

Dépistage et interprétation des résultats

Dépistage

La PCR classique est une méthode sensible et spécifique, qui permet de mettre en évidence l'ADN de la bactérie présent dans le sang ou dans les cellules épithéliales autour du cloaque. Toutefois, le laboratoire Genimal Biotechnologies réalise un protocole optimisé de détection de la chlamydiose basé sur une technologie novatrice de nested touchdown PCR. Cette méthode permet d'avoir des résultats encore plus fiable. Nus réalisons l'analyse à partir de sang ou des cellules épithéliales autour du cloaque prélevé avec un écouvillon. Cette méthode de prélèvement est simple et assure les résultats les plus fiables.

Amazone à joues vertes présentant les symptômes de la chlamydiose
Amazone à joues vertes présentant les symptômes de la chlamydiose

Interprétation des résultats

Grace à la technique innovante de nested touchdown PCR utilisée par Genimal Biotechnologies, le résultat du test de dépistage de la chlamydiose peut être négatif, positif, double positif. Un résultat négatif signifie uniquement que le prélèvement analysé ne contient pas de bactérie. Un résultat positif signifie que l'oiseau est infecté par la chlamydiose. Un résultat double positif signifie que l'oiseau est très fortement infecté par la chlamydiose.
En cas de résultat positif ou double positif, il convient de placer l'oiseau en quarantaine, de de désinfecter toutes les surfaces, de traiter l'oiseau puis de le refaire tester à près le traitement.

 Copyright © 2014. Tous droits réservés.


GENIMAL Biotechnologies Estaing 42140 Virigneux, France
Tél: 04.83.43.30.50         Email: contact@genimal.com