Genimal et sexage ADN


Erythrolyse néonatal (Groupe sanguin)

ATTENTION : les méthodes classiquement utilisées pour tester le groupe sanguin des chats par ADN ne sont pas fiables à 100%.
Les travaux de l'équipe de Tasker en 2014 démontrent clairement que l'analyse des mutations 5'UTR Δ-53 ou G139A réalisées par les laboratoires aboutissent à des résultats discordants observés par certains éleveurs.
Les recherches de l'équipe de Tasker démontrent qu'il faut également analyser la mutation C136T en plus de l'une des mutations ci-dessus.
En accord avec le LOOF, le laboratoire GENIMAL vous propose désormais, pour le test de groupe sanguin par ADN, l'analyse de la mutation C136T en plus de la mutation G139A.

Introduction

Chez les chats il existe 3 groupes sanguins : A, B et AB.
Le groupe A est largement le plus répandu tandis que le groupe B est beaucoup moins fréquent. Le groupe AB est très rare. L'origine géographique des chats aurait également une influence sur les fréquences des différents groupes sanguins.
Le groupe sanguin est d'origine génétique et est déterminé majoritairement par le gène CMAH. Il existe plusieurs versions de ce gène (allèle) A, AB ou b. Chaque individu porte 2 allèles de ce gène. Des mutations (appelée mutations b) du gène CMAH sont majoritairement à l'origine de l'allèle b.
Les correspondances entre les groupes sanguins, les allèles responsables des groupes sanguins, et le génotype sur la mutation b du gène CMAH sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Groupe Sanguin (Sérotypage) A B AB (<1% des chats)
Allèles possibles A/A A/AB A/b AB/b b/b AB/AB
Test ADN mutation b (Génotypage) non-b/non-b non-b/non-b non-b/b b/b non-b/non-b non-b/b

L'allèle A est dominante sur l'allèle AB qui est dominante sur l'allèle b

Risques liés au groupe sanguin : l'érythrolyse néonatal ou maladie hémolytique du chaton

Contrairement aux humains, il n'existe pas de rhésus ou de donneur universel chez le chat.
Les chats du groupe A possèdent des autoanticorps contre le groupe B (antiB), et inversement les chats du groupe B possèdent des autoanticorps contre le groupe A (antiA). Les chats du groupe AB ne possèdent pas d'autoanticorps. L'érythrolyse néonatal du chaton arrive essentiellement lorsque la mère est du groupe B et que le père est du groupe A. Les chatons de groupe A absorbent les autoanticorps de groupe A (antiA) de leur mère en taitant le lait maternelle. Les globules rouges du chaton sont détruits et celui-ci decède rapidement. Le cas inverse existe aussi (mère du groupe A et chaton du groupe B) mais il provoque des réactions moins violentes.

Risques liés au groupe sanguin : la transfusion sanguine

Transfuser un chat du groupe B avec du sang d'un chat de groupe A entraine la mort du receveur au bout de quelques minutes en provoquant une anémie hémolytique aiguë. A l'inverse, transfuser un chat de groupe B avec du sang d'un chat de groupe A n'entraine pas une réaction aussi violente : on observe une diminution de vie des globules rouges.

erythrolyse
Transfusion sanguine chez un chat

GROUPE SANGUIN PAR ADN
Croisements de chats dont les groupes sanguins PAR ADN ont été déterminés

Le test par ADN permet de déterminer si les reproducteurs (père et mère) sont b/b (groupe sanguin B), non-b/b (groupe sanguin A ou AB) ou non-b/non-b (groupe sanguin A ou AB).
Sur le tableau des croisements ci-dessous, on constate que le test par ADN permet de choisir facilement les reproducteurs des accouplements afin d'éviter l'érythrolyse néonatal.

Mère b/b Mère non-b/b Mère non-b/non-b
Père b/b 100% de chaton b/b 50% de chaton b/b
50% de chaton non-b/b
100% de chaton non-b/b
Père non-b/b 50% de chaton b/b
50% de chaton non-b/b
25% de chaton b/b
50% de chaton non-b/b
25% de chaton non-b/non-b
50% de chaton non-b/b
50% de chaton non-b/non-b
Père non-b/non-b 100% de chaton non-b/b 50% de chaton non-b/b
50% de chaton non-b/non-b
100% de chaton non-b/non-b

En encadré rouge, les chatons seront sujets à l'érythrolyse néonatal sévère causant généralement le décès des chatons. En encadré orange, les chatons seront sujets à l'érythrolyse néonatal ne causant généralement pas le décès des chatons mais des complications cliniques. En encadré vert, les chatons ne seront pas sujets à l'érythrolyse néonatal.


GROUPE SANGUIN PAR SEROLOGIE
Croisements de chats dont les groupes sanguins PAR SEROLOGIE sont connus

Le test par sérologie permet de déterminer si les reproducteurs (père et mère) sont de groupe sanguin B, A ou AB. Il ne permet pas en revanche de déterminer de quelles allèles les reproducteurs sont porteurs. De ce fait, ce test ne permet pas d'optimiser les croisements (cf tableau ci-dessous).
En effet, à titre d'exemple, on constate qu'un chat et une chatte tous deux de groupe A peuvent donner naissance à des chatons de groupe B et ainsi induire de l'érythrolyse néonatal.
Le test par sérologie présente en revanche un grand intérêt en cas de transfusion sanguine car il permet d'éviter les hémolyses du donneur vers le receveur.

Mère A Mère B Mère AB (<1% des chattes)
Père A Chaton A
Chaton AB
Chaton B
Chaton A
Chaton AB
Chaton B
Chaton A
Chaton AB
Chaton B
Père B Chaton A
Chaton AB
Chaton B
Chaton B Chaton AB
Chaton B
Père AB (<1% des chats) Chaton A
Chaton AB
Chaton B
Chaton AB
Chaton B
Chaton AB
Chaton B

En encadré rouge, les chatons seront sujets à l'érythrolyse néonatal. En encadré vert, les chatons ne seront pas sujets à l'érythrolyse néonatal.


En conclusion, le test ADN doit être choisi par un éleveur pour optimiser les croisements entre ces reproducteurs ou en cas de transfusion sanguine. Le test par sérologie a un intérêt uniquement clinique dans le cas d'une transfusion sanguine.

Fréquence en % des groupes sanguins chez les différentes races de chat

Groupe A Groupe B Groupe AB
Abyssin 86 à 95 % 3 à 14 % < 1 %
American Shorthair 99 à 100 % 0 à 1% < 1 %
Sacré de Birmanie 82 à 87 % 9 à 18 % < 1 %
British Shorthair 60 à 64 % 35 à 36 % < 1 %
Burmese 99 à 11 % 0 à 1 % < 1 %
Cornish Rex ~67 % ~33 % < 1 %
Devon Rex 56 à 59 % 41 à 44 % < 1 %
Ecotic Shorthair 73 à 100 % 0 à 27 % < 1 %
Himalayan ~94 % ~6 % < 1 %
Bobtail Japonais ~84 % ~16 % < 1 %
Ragdoll ~58 % ~29 % < 1 %
Maine Coon 94 à 97 % 3 à 6 % < 1 %
Norvégien 93 à 100 % 0 à 7 % < 1 %
Oriental ~100 % < 1 % < 1 %
Persan 73 à 86 % 13 à 14 % < 1 %
Bleu Russe ~100 % < 1 % < 1 %
Scottish Fold ~81 % ~19 % < 1 %
Siamois ~100 % < 1 % < 1 %
Somali 77 à 82 % 17 à 18 % < 1 %
Sphynx ~83 % ~17 % < 1 %
Tonkinois ~100 % < 1 % < 1 %
Angora Turc ~100 % < 1 % < 1 %

Source: Université de Pennsylvanie et http://www.medipet.cz/aktual05.htm
 Copyright © 2017. Tous droits réservés.


GENIMAL Biotechnologies Estaing 42140 Virigneux, France
Tél: 04.83.43.30.50         Email: contact@genimal.com